PARC fête ses 50 ans

13/03/2020
Appelé à son lancement en 1970 Xerox Palo Alto Research Center, le Palo Alto Research Center – PARC,  est le centre de recherches en informatique de Xerox sis en Californie aux États-Unis d’Amérique.
 
Ce laboratoire de recherche fut à l’origine de plusieurs innovations qui se sont généralisées sur la plupart des outils informatiques que nous utilisons quotidiennement de nos jours et une très grande partie a été reprise par Apple après que Steve Jobs et les ingénieurs d'Apple ont visité le PARC en 1979.
 
Le PARC à d’ailleurs, mit au point les premiers ordinateurs à interface graphique, le Dorado (Xerox 1132), machine Lisp destinée aux chercheurs, puis l'Alto.

 

 

De l'impression Ethernet et laser à la fibre optique et au traitement du langage naturel, le centre de recherche Palo Alto de Xerox (PARC) a été au cœur de certaines des percées technologiques les plus importantes. Cette année, PARC célèbre 50 ans d'innovation et envisage déjà ce que les 50 prochaines années nous réservent.

 

Si nous devions faire un retour sur les inventions du PARC, nous ne pourrions pas passer à côté de la technologie Ethernet qui a été développée au début des années 1970 en tant que réseau local (LAN) pour permettre la connexion entre une série d'ordinateurs, la première imprimante laser au monde et le premier Internet, l'ARPAnet.

 
L’invention Ethernet a eu un impact aussi massif, une portée et une omniprésence aussi notables que le fut la photocopieuse d’origine inventée par Xerox et cette technologie a elle-même redéfini l'expérience de travail en modifiant la façon dont les gens communiquent.
 
Bien qu'Ethernet n'ait pas été le premier protocole réseau, il est de loin le plus efficace et s'est développé en phase de verrouillage avec Internet au cours des 40 dernières années. C'est l'outil qui a permis les bureaux interconnectés et est toujours le fondement technologique de la plupart des communications de réseau aujourd'hui.
 
 
Même s’il faut noter que les approches statistiques d'apprentissage automatique sont devenues plus courantes ces dernières années, Xerox via le PARC, n’a pas abandonné l'IA basée sur un modèle, puisqu’il a semblé, aux ingénieurs du PARC, que les deux approches peuvaient être utiles.
 
Bien que le machine learning soit utile dans des situations avec de grandes quantités de données de formation, il existe de nombreux domaines où il y a un manque de données de formation qui rend les approches de machine learning/IA insuffisantes.
 
Xerox se concentre désormais sur la résolution de problèmes de grande valeur où nous pouvons modéliser le système/environnement avec les connaissances d'experts, puis étendre ces connaissances grâce à des interactions collaboratives avec les utilisateurs.
 
Il s'agit là de la prémisse centrale du domaine prioritaire de Xerox dans l'innovation relatives aux assistants de flux de travail IA pour les professionnels. Xerox est en train de mettre sur le marché une technologie qui aidera les professionnels à rédiger des documents commerciaux, dont le premier sera un assistant de demande de propositions (RFP).
L'assistant RFP s'appuie sur les années d'expertise de Xerox et du PARC dans la modélisation de documents et le traitement du langage naturel pour permettre aux professionnels du développement commercial de créer des projets de proposition en quelques minutes. Il s'agit du premier de ce qui devrait être une famille d'outils de création collaborative conçus pour soutenir les professionnels.
 
Au lieu de remplacer des personnes, nous pensons que des outils comme l’IA vont bien au contraire soutenir ces personnes et les aider à travailler plus efficacement sur des connaissances plus complexes.
 
 
IA explicable: Présentation & implications
 
La plupart des algorithmes d'IA modernes sont de nature aveugle, comme des boîtes noires. Vous saisissez les données et l'IA apprend et établit des corrélations, ce qui donne des réponses et des recommandations sans aucune idée de la façon dont le système est parvenu à ces réponses.
 
Le défi de Xerox est de s’assurer que l'IA comprend et raisonne vraiment dans son contexte. C'est une réelle priorité car notre partenaire continue d'innover dans cet espace, et c'est pourquoi, via le PARC, Xerox travaille avec des partenaires tels que l’agence du département de la Défense des États-Unis chargée de la recherche et développement des nouvelles technologies destinées à un usage militaire – La Defense Advanced Research Projects Agency (DARPA) sur des initiatives d'IA explicables.
 
À titre d’exemple, nous pouvons citer le projet COGLE – Common Ground Learning and Explanation. Qui travaille sur la possibilité de la mise en collaboration entre l’Homme et la machine en créant un langage commun entre les drones et les humains pour accomplir des tâches telles que retrouver un randonneur perdu en forêt. L’Homme et le drone doivent établir un terrain d'entente ou un langage commun pour pouvoir bien travailler ensemble en vue de l’obtention d’un résultat. Ces représentations apprises seraient ensuite montrées à l'homme via la riche interface de création de sens de COGLE, permettant ainsi aux gens de comprendre et de prédire le comportement d'un système autonome.
 
L'objectif global est de rendre les résultats plus explicables et plus transparents. Comme l'IA est de plus en plus utilisée dans des situations qui ont un fort impact sur la société, telles que les décisions de détermination de la peine, les demandes d'emploi et les diagnostics médicaux, nous devons nous assurer que ces algorithmes prennent les bonnes décisions et qu'ils sont objectifs dans leurs résultats.
 
La façon de le faire est de rendre ces systèmes transparents de manière à pouvoir expliquer leur travail; y compris les hypothèses qu'ils ont faites, les différentes options qu'ils ont envisagées et finalement pourquoi ils ont trouvé la réponse qu'ils ont fournie.
 
En permettant cette communication entre les humains et les ordinateurs, Xerox réussit à accroître la confiance dans ces systèmes d'IA, atténuant bon nombre des préoccupations éthiques qui existent aujourd'hui dans l'industrie et permettant de fait, la collaboration entre les humains et les ordinateurs pour résoudre les problèmes les plus complexes du monde.
 
 
La révolution de l'impression 3D: Les bénéfices de l'impression sur du métal liquide
 
En combinant la puissance de la technologie Xerox, renforcée par des décennies d'expérience dans l'impression et la science des matériaux, les fabricants peuvent fabriquer des pièces du début à la fin en quelques heures au lieu de plusieurs jours sans sacrifier ni la qualité ni même la résistance.
 
La promesse d'apporter l'impression 3D à la fabrication est depuis longtemps une vision futuriste pour faire avancer l'industrie et Xerox transforme cette vision en réalité.
 
Ce qui distingue Xerox de ses éventuels concurrents réside dans la technologie de métal liquide qui utilise des alliages standard et élimine de nombreuses étapes de post-traitement associées aux poudres métalliques, telles que la dé-poudrage, le dé-liantage et le frittage, qui sont des étapes opportunes et coûteuses. 
 
L'association de cette technologie avec un logiciel 3D basé sur l'IA transformera radicalement la chaîne d'approvisionnement, permettant aux fabricants de concevoir et de fabriquer des pièces qui répondent à leurs exigences structurelles et de coût dès le premier essai.
 
Les pièces sont de ce fait, plus denses, plus rapides à fabriquer et moins chères que celles fabriquées avec des poudres métalliques.
Le logiciel de conception basé sur l’IA de Xerox s'intègre parfaitement aux packages de technologies assistées par ordinateur CAX pour augmenter la productivité.
 
Le plus grand défi est celui auquel toute l'industrie est confrontée: l'adhésion à grande échelle à la technologie des fabricants. Alors que certains ont rapidement compris les avantages de la 3D, d'autres adoptent une approche plus prudente.
Pour que la 3D s'installe dans une véritable fabrication, l'industrie doit se concentrer sur les écrous et les boulons, comme la conception d'additifs, une meilleure intégration dans les flux de production, les normes et bien d'autres domaines au-delà de la technologie d'impression.
 
Initialement, Xerox avait plutôt misé sur les secteurs de l'automobile et de l'aérospatiale mais l'impression sur métal liquide est un processus entièrement nouveau et la différenciation de la technologie combinée au savoir-faire de Xerox en matière de jet l’ouvrira à encore plus de marchés à l'avenir.